Explications sur la compétition

<-- Ticket de pesée (par 8)

Notre investissement, à nous enseignants et dirigeants, est d’abord destiné à faire aimer ce sport ( judo, arbitrage, katas, compétition, enseignement, ...).

Le choix du type de pratique revient en premier lieu au pratiquant, et surtout le choix de faire de la compétition est avant tout celui du judoka et surtout pas celui des enseignants ou des parents.

Pour ceux qui veulent faire de la compétition, il n’est pas besoin de leur mettre une pression supplémentaire, car la peur avant les combats est naturelle pour tout compétiteur, et il faut seulement les encourager et les soutenir. A la fin de la compétition, quel que soit le résultat il faut les féliciter ou les réconforter.

Pour aborder une compétition dans les meilleures conditions pour vous ou votre enfant, voici un récapitulatif des choses importantes :

L'inscription :

Les informations sur les compétitions sont données pendant les cours, sont affichées au dojo et disponibles sur le site.

Il y a toujours une date limite d'inscription (ne pas attendre la veille de la compétition pour le faire).

Certaines compétitions sont payantes. Le club prend en charge ce paiement, il est donc important de respecter son engagement (sinon cela restera à la charge du licencié "étourdi").

Le document :

Le document obligatoire du judoka "compétiteur" est le Passeport Sportif.

Il en existe deux modèles :

- le Passeport Jeune : validité 8 ans (Mini-Poussins, Poussins, Benjamins, Minimes et Cadets 1)

- le Passeport Adulte : validité 8 ans (obligatoire à partir de Cadets 2, mais est valable pour les +

jeunes)

Sur le Passeport on trouve :

- l’identité

- l’adresse

- la photo

- la signature du Judoka (et du représentant légal pour un mineur)

- la date de délivrance

- le cachet de la ligue régionale ou du comité départemental.

- le code barre de la licence collé à l'endroit prévu à cet effet (voir avec le secrétariat du club)

- les vignettes FFJDA (avec la signature du Président de la FFJDA) disponibles au secrétariat du club ou sur votre espace personnel de la Fédération.

- les certificats médicaux qui doivent êtres en face des vignettes correspondantes avec la mention «apte à la compétition» ou «y compris en compétition»

- l’évolution des grades, avec la date d’obtention, la signature et le N° du B.E de l’enseignant.

Le passeport sportif doit toujours vous accompagner ; il est demandé et vérifié à chaque rencontre officielle.

Il faut en faire la demande en début de saison au moment de la prise de licence.

L'équipement :

- un kimono(ou judogi)  propre à la bonne taille, les manches et les jambes sont contrôlées ; l'idéal est d'avoir un kimono de rechange

- un tee-shirt uni blanc pour les filles et les cheveux attachés avec un élastique sans métal

- une ceinture rouge (le Club en vend pour le prix de 2€ au Dojo ; y penser avant la compétition)

- une paire de sandales (zories, tongs, claquettes de piscine...) pour circuler dans le dojo

- un vêtement pour se tenir au chaud après l'échauffement (veste, chaussettes)

- une bouteille d'eau

- une trousse de secours (bombe de froid, pansement, désinfectant....)

- pas de bijoux (boucle d'oreille, collier, chaine, bracelet, bague, montre...)

La pesée :

Une plage horaire de 30 à 45 mn généralement est donnée pour que tous les judokas

du département puissent venir.

Le judoka va se peser en kimono avec :

- un passeport en règle avec :

            - le timbre de licence de l'année en cours

            - un autre timbre d'une année précédente (pour compétition officielle) qui peut être sur un ancien  passeport

            - le certificat médical mentionnant l'autorisation à la compétition (soir indiqué dans le passeport)

            - la photo

            - les signatures

- un ticket de pesée (pour compétition officielle) téléchargeable sur le site

NB : quand, à la pesée, tous les passeports sont en règle et les tickets remplis, la compétition a plus de chances de respecter les horaires annoncés !

 

Le tirage au sort :

Une fois tous les combattants pesés, donc inscrits, les répartitions dans les poules ou les tableaux peuvent êtres faites. Il est difficile d’effectuer une répartition, correcte, avant d’avoir l’ensemble des participants. Il est bien évident que plus il y a de combattants, plus ces formalités sont longues !

Cela peut prendre du temps (30 mn environ pour toutes les catégories de poids). Il faut éloigner

les têtes de séries (ceux qui étaient sur le podium la saison précédente), les judokas d’un même

club, vérifier que tous sont inscrits et dans la bonne catégorie de poids...

Une fois les poules ou les tableaux définis, les combats peuvent commencés.

Le combat :

Chaque combattant prendra le soin, en attendant son tour de :

            - ne pas gêner le combat en cours,

            - ne pas gêner l’arbitre, les juges, les commissaires sportifs,

            - respecter une position et une attitude correcte,

            - respecter le Silence.

Un temps de récupération minimum est respecté, pour chaque combattant entre chaque combat.

Chaque combattant classé doit rester en kimono.

 

Le 1er judoka appelé à une ceinture rouge autour de la taille, en plus de son grade pour différencier les combattants.

Les combattants doivent effectuer le salut debout avant d’entrer dans la surface de combat.

Ils se saluent au signal de l’arbitre avant qu’il annonce HAJIME (début du combat).

Les points accumulés par le combattant à la ceinture rouge sont marqués en rouge ou dans les

cases signalées en rouge. Les points accumulés par l’autre combattant sont marqués en blanc

ou dans les cases signalées en blanc.

Le coach ne conseille qu’au MATTE (arrêt momentané du combat).

Le combat est animé par un arbitre au centre, aidé de 2 juges assis près de la table de marque, ainsis que au minimum 3 commissaires sportifs.

Ils aident l’arbitre dans la gestion du combat et le corrige éventuellement.

L’arbitre annonce SOREMADE à la fin du combat.

Quelques termes génériques d'arbitrage :

HAJIME — commencez
MATE  — pause dans le combat
SOREMADE — fin du combat

WAZA-ARI — 1 point  — presque la victoire. L'obtention de 2 WAZA-ARI donne un IPPON.
IPPON — 10 points — victoire acquise, fin du combat.
SHIDO— pénalité

HANSOKU-MAKE — faute grave (disqualification de la compétition)

 

 

Lors du combat au sol :


OSAE-KOMI — début d'immobilisation
TOKETA — sortie d'immobilisation

SONOMAMA — comme un arrêt sur image lorsque la situation l'exige

YOSHI — reprise lors d'un arrêt sur image

WAZA-ARI : entre 1 secondes et 10 secondes d'immobilisation
IPPON : 20 secondes d'immobilisation

ASB Rezé Judo DA, 11 rue de la Galarnière 44400 Rezé